Aller à la barre d’outils

La corniche de Tamaris s’est invitée à la séance pleiniere du département

Le Président a tenu à préciser que, contrairement à ce qui est dit, le conseil départemental n’a jamais eu la possibilité de décider des travaux à réaliser sur la corniche de Tamaris.

C’est de la décision du Maire!
Encore maintenant d’ailleurs, puisque le président de TPM a dit suivre les décisions des Maires.

J’ai pris la parole pour confirmer qu’à l’époque du mandat d’Arthur Paecht, j’ai assisté aux discussions avec le précédent président qui souhaitait que le transfert de la corniche se fasse après la réalisation des travaux, qu’il souhaitait subventionner. Les travaux n’ont jamais été réalisés !

Et comme un serpent de mer, le projet ressort à chaque élection. Marc Vuillemot nous l’a annoncé en 2014 pour 52 millions de travaux, cette année pour 40 millions.

Pourtant durant ses 2 mandats, soit 12 ans, rien a été entrepris.

Pire ! Les trous dans la chaussée et les trottoirs n’ont jamais été aussi nombreux !

Les enrochements qui protègent l’équipement routier se sont dispersés, il y a du vide sous la voie. Les mur du parapet se décrépissent et présentent des trous et des effondrements. Les fils électriques provisoirement installés sur des vieux poteaux de bois ont des allures de tiers monde.

La dégradation désolante de la Corniche est dû à un manque d’entretien et de soins, en plus du manque d’investissement.

Alors c’est facile de vouloir trouver un responsable pour se dédouaner, mais c’est bien le Maire qui doit assumer cet état de fait!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *