Pour l’Amour d’une Ville

Pour l'amour d'une ville

Tout au long de cette campagne, j’ai surmonté les insultes et les coups bas, dignement, parce que je me bats pour un projet, pour le bien de ma ville. Je connais la politique et la dureté des campagnes électorales, je n’ai pas peur. Mais savoir que des colleurs d’affiches sont menacés physiquement et qu’un de mes sympathisants a eu le nez cassé et 15 jours d’arrêt maladie parce qu’un adjoint et le responsable terrain de Marc Vuillemot n’aiment pas qu’un administrateur de l’office ne soit pas complice de leurs agissements, m’est insupportable !

J’ai supporté les insultes au conseil municipal sans que le Maire, président de la séance, ne fasse rien. J’ai subi une campagne d’insultes à caractère sexiste sur les affiches indignes d’une démocratie moderne sans qu’aucun de mes concurrents ne condamne les faits. Et pour cause, ils ont eux-mêmes distribués des tracts calomnieux pour me salir, politiquement et personnellement. Tous avaient un même intérêt à m’abattre :

Marc #Vuillemot, parce qu’à 184 voix derrière lui, je suis la seule à pouvoir le battre. Après avoir monté une arnaque où il essaie de passer pour un écolo en ayant acheté Luc Patentreger, il emploie maintenant les grands moyens des voyous, intimidation et violence !

Dorian #Munoz, nouvellement arrivé et complétement ignorant des problématiques Seynoises, pratique la politique de la terre brulée et compte sur un nouveau mandat de Vuillemot pour revenir dans 6 ans avec une situation encore plus dramatique. Il est arrogant et ne considère en rien La Seyne et les Seynois!

Sandra #Torres, inspirée par la haine et la jalousie, considère que La Seyne ce n’est pas son problème. Elle préfère la gauche de Marc Vuillemot à une droite qui ne l’a pas intronisée. Elle a toujours refusé la main que je lui tendais parce que pour elle la politique c’est du business.

Ils se liguent contre moi, parce qu’avec la Coalition, nous sommes une force de propositions et de compétences capable d’écrire une nouvelle page pour notre ville. Une ville que nous voulons faire rayonner de nouveau, qui retrouve sa douceur de vivre en se tournant résolument vers l’avenir et ses enjeux économiques, écologiques et de démocratie participative. Parce que nous avons la volonté de retrouver la fierté d’être Seynois !

Après 2 ans d’une campagne formidable, énorme, énergique, positive, je voudrais dire un grand merci à tous ceux qui se sont donnés à fond, devenant boiteurs, tracteurs, colleurs d’affiches, techniciens, stratèges, soutiens, assesseurs, délégués, porte-paroles, reporters, facebookeurs, sur le terrain, sur les réseaux sociaux, je veux leur dire MERCI !

La vocation à faire de la politique ne vient pas à la naissance. Ceux sont les évènements qui vous y poussent. Si je me suis engagée dans ce dur combat c’est par amour pour ma ville. Elle est associée à mes souvenirs d’enfant, quand j’allais avec ma mère manger une glace sur le port au Royal Glacier, faire le marché le samedi où il y avait tellement de monde qu’on avait du mal à avancer et petit on prenait les paniers dans la figure ; et de temps en temps on allait faire les boutiques avenue Gambetta… Elle a eu ce grand courage de nous élever seule, modestement, mon Père mort trop tôt à 33 ans, la laissant seule avec trois enfants.

Notre terrain de jeu c’était la plage des Sablettes. Ma mère, arrivée d’Algérie, y retrouvait sa culture. J’y ai appris le Volley-ball avant de l’exercer en compétition au CSMS jusqu’en National II et de devenir entraineur à mon tour. Je connais toutes les salles de sport de ma ville.

J’ai un attachement particulier à la mer parce que j’y plonge dès que j’en ai l’occasion. C’est une relation charnelle. Je me sens profondément attachée à ma ville et à la Méditerranée qui est ancrée en moi. L’aspiration à ses paysages a été l’objet de mes études mais c’est surtout une évidence qui m’a conduite à rester là et à me battre plutôt que de partir faire carrière ailleurs en tant qu’Architecte. J’ai préféré le combat ici, pour défendre mon pays que d’aller chercher ailleurs.

Ce combat c’est le mien, c’est le nôtre, c’est le vôtre si vous le décidez dimanche. En votant pour la seule liste qui peut relever notre ville et rendre sa fierté à cette fille de la mer que nous aimons tant.

Le 28 juin, faites le choix d’une Seyne plus belle 🗳

Toutes les infos par ici : 👇
https://bit.ly/2Yazsjx

#LaSeyneSurMer 🔵☀️🌊🌿
#NathalieBicais 🔴
#Coalition2020
#LaSeyneJyCrois
#VoteUtile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *